L’Epi Mahé, une épicerie pour Chemillé-sur-Dême !

Cassandra Wall Pinto repreneuse du commerce alimentaire de Chemillé-sur-Dême, et ouvre l’épicerie L’Épi Mahé dont l’inauguration s’est déroulée le 3 septembre 2022 !

Qui êtes-vous ? Quel est votre parcours ?

Je suis une femme, une jeune maman de 32 ans d’un petit garçon âgé de 13 mois. J’ai grandi et passé mon enfance, adolescence à Chemillé-sur-Dême.  A 17 ans, je me suis rapprochée de Tours, pour mes études et découvrir la vie citadine. J’ai obtenu mon BEP et mon BAC professionnels en vente par la voie de l’apprentissage. Ce métier manquait de sens pour moi, j’ai donc décidé de me réorienter par le biais de stages découvertes vers le domaine du médical en passant plusieurs formations dans le sanitaire. J’ai travaillé plusieurs années en tant qu’aide-soignante dans différents services (bloc opératoire, maison de retraite, chimiothérapie). Ces expériences m’ayant conforté dans le choix de carrière, j’ai poursuivi mon cursus de formation en alternance dans le médico-social, en tant que monitrice éducatrice, puis éducatrice spécialisée. J’ai accompagné différents publics adultes et enfants, en situation de handicap ou non (autistes (TSA), protection de l’enfance, déficience intellectuelle, précarité sociale) et plus récemment en tant que coordinatrice d’habitat inclusif pour l’insertion des jeunes en situation de handicap. Plus personnellement, je me suis également épanouie au travers la découverte de pays, de cultures et voyages. Armée de mon sac à dos, j’apprécie me confronter à l’humanité et me mettre au défi, aller à la découverte de l’autre. Aujourd’hui, je m’épanouis dans mon rôle de maman et la combinaison de tous ces aspects de ma personnalité construisent le parent et la femme que je suis.

Qu’est-ce qui vous a amené à cette entreprise ?

C’est justement parce que j’ai besoin d’offrir à mon enfant une conscience éco-responsable, lui montrer la détermination de parvenir à réaliser ses projets, d’être authentique et acteur de sa vie ; et aussi de poursuivre le tissage de lien social que j’affectionne, de rencontrer des nouvelles personnes, de vivre à leurs côtés et de leur proposer une consommation locale, un terroir riche, des produits de qualités et des services essentiels à la survie de l’humanité, que j’ai décidé d’être mon propre patron, mais aussi d’avoir une disponibilité pour être présente dans l’apprentissage de mon enfant.

Parlez-moi de votre entreprise ?

Lorsque j’ai visité l’épicerie de Chemillé-sur-Dême en début d’année, me projeter dans ce lieu a été compliqué dans un premier temps, mais naturellement les idées, les projets se sont emboîtés au fur et à mesure de mes rencontres. Les observations critiques des circuits alimentaires sont aujourd’hui à mon sens une priorité, car bien se nourrir est essentiel, faire vivre nos producteurs locaux en se faisant du bien au moral et surtout d’un point de vue santé. Alors l’idée s’est construite de proposer tous ces produits dans un lieu unique, mais aussi en proposant des produits de consommation courante afin de répondre à chaque besoin, à chaque mode de consommation et surtout à chaque budget. Puis rapidement l’idée de proposer une dynamique dans le village m’est venue par le biais d’un café, d’un bar, d’animations et de soirées à thèmes.

Je souhaite faire de ce lieu, un endroit ressource pour accueillir tout le monde, et j’en serai la seule gérante.

Qu’est-ce qui vous différencie de vos concurrents ? Votre marque de fabrique ?

Ce qui me différencie de mes concurrents, tout d’abord, c’est le parcours que j’ai mené seule, accompagnée de différentes structures (CCI- COMCOM -France Active- Comptable – Banque), j’ai rencontré tous les producteurs, je me suis déplacée sur chaque exploitation, j’ai appris et découvert des personnes formidables avec une passion commune « s’épanouir dans leur métier qui a du sens et avec respect de leur fonction ». Je sais d’où provient chaque produit, animal ou service, comment il a été pensé, construit, accompagné. Pour faire aboutir mon projet, je me suis sans cesse remise en question, travaillé sur mon concept pour le faire évoluer, me former auprès de professionnels. Je dirais que ce qui me différencie, c’est mon expérience, mon parcours, ma personnalité et mon enthousiasme. “L’Épi Mahé” est ma marque de fabrique, et ce sera le nom du commerce qui est face à l’Église de Chemillé-sur-Dême avec un stationnement aisé.

Quels sont vos projets ou objectifs à moyen ou long terme ?

Je souhaiterais dans un premier temps pouvoir embaucher. Peut-être un contrat d’apprentissage pour commencer.  Ensuite, je souhaiterais me développer avec plusieurs sites dans la Région, créer de l’emploi ; ou développer des épiceries mobiles.

Pourquoi vous êtes-vous installé sur la Communauté de Communes ? Un lien particulier avec le territoire ?

Comme expliqué un peu avant, je suis native de Chemillé-sur-Dême, mes parents y vivent, ma grand-mère et ma sœur à Saint Paterne.  Je connais le territoire et sa qualité.

Selon vous, atouts pour convaincre de s’installer sur le territoire ?  

Sa richesse, son développement, sa mentalité.

Quelles sont vos attentes de la Communauté de Communes ? Que peut-elle faire pour vous accompagner ?

J’ai rencontré la Communauté de Communes dès la naissance de mon projet. J’ai été soutenue, orientée, accompagnée, et j’ai également sollicité une aide financière.

De plus, j’entame un partenariat avec une femme traiteur Laurène Teulet « La Cocina de L » que la Communauté de Communes m’a adressé.  J’attends juste un soutien, un support médiatique, un accompagnement sur la durée et la création durable d’un partenariat de confiance.

Quel a été votre accompagnement par la Communauté de Communes ? Un mot pour le qualifier ?

Tout est dit, un grand merci pour cet accompagnement !

Merci à Cassandra de participer au développement économique du territoire sur la Communauté de Communes et bonne chance dans cette nouvelle aventure !

“L’Épi Mahé” – Cassandra Wall Pinto

10, place de l’Église – 37370 Chemillé-sur-Dême

https://www.facebook.com/profile.php?id=100079534359467