Des Loges de vigne sous le sceau du secret !

Fréquemment présentes dans le paysage rural, vous pouvez croiser ces loges de vigne en vous baladant dans nos jolies campagnes, notamment en Gâtine-Racan. On vous emmène à la découverte de l’histoire et l’utilité de ces petits patrimoines qui bénéficient d’ailleurs de nombreuses appellations locales !

De plus en plus rares, les loges de vigne étaient autrefois présentes dans les vignobles de France. Édifiées dans la deuxième partie du 19e siècle, ces loges avaient pour fonction principale de stocker du matériel ou s’abriter lorsque les propriétaires faisaient une pause.

Majoritairement, ces loges restent rectangulaires et s’intègrent facilement dans le paysage. Cependant, ces constructions modestes dépendaient de l’investissement en temps et en argent, de la date de construction, mais aussi de l’imagination des propriétaires. Il existe alors plusieurs variantes que ce soit sur la taille, l’architecture, le matériau de construction, à tel point que chaque loge de vigne semble unique. Les plus anciennes, par exemple, étaient en pierre ou en brique alors que les plus récentes étaient en parpaings ou même en tôle. Elles pouvaient comporter une seule pièce ou être plus sophistiquées avec deux pièces et un étage, mais toujours avec une porte et une fenêtre.

Avec l’avancée du temps, et les nouvelles technologies, ces loges ont été progressivement abandonnées. La mécanisation, l’arrivée du tracteur, les accès plus rapides entre la maison et la vigne ont rendu ces constructions moins utiles.

Elles ont pourtant été très utilisées dans les usages plus récents, puisqu’elles ont servi de refuge, que ce soit pour les vagabonds ou les marginaux ou encore pour les amoureux qui occupaient le bâtiment (cœurs gravés à l’appui). Pendant la Deuxième Guerre Mondiale, on les utilisait aussi pour cacher des armes.

Le savoir en plus : il arrivait même, au milieu de la guerre, qu’un prisonnier réussisse à échapper à la surveillance des gardes, rejoigne une loge de vigne pour se changer en paysan avec un outil sur l’épaule et franchir les lignes de démarcation sans attirer l’attention.

Quelques loges de vigne présentes en Gâtine-Racan :

  • Bueil-en-Touraine : loge de vigne du début du XXe siècle a été conservée au lieu-dit La Haie
  • Cerelles : une loge de vigne a été préservée au lieu-dit La Boulas
  • Pernay : près de la déchetterie, une loge de vigne a été rénovée en 2004. Une autre est visible au lieu-dit La Martinière
  • Rouziers-de-Touraine : une loge de vigne restaurée se trouve près de l’espace culturel « Les Quatre Vents »
  • Saint-Christophe-sur-le-Nais : une ancienne loge de vigne en lisière