Et si nous construisions un Projet Alimentaire Territorial en Gâtine Racan ?

La Communauté de Communes de Gâtine, Choisilles et Pays de Racan (CCGCPR) met en place un Projet Alimentaire Territorial (PAT) avec le soutien de la Direction Régionale de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Forêt, et de nombreux acteurs et le soutien du Pays Loire Nature et des Fonds Européens.

Un Projet Alimentaire Territorial (PAT) est une démarche concertée dont l’objectif est de mettre en place un certain nombre d’actions coordonnées autour de l’alimentation sur le territoire communautaire.

Les enjeux :

  • Développer l’agriculture locale
  • Promouvoir une alimentation durable
  • Lutter contre la précarité alimentaire
  • Sensibiliser à une alimentation saine
  • Réduire le gaspillage alimentaire
  • Structurer et consolider des filières
  • Recréer du lien entre les producteurs locaux et les habitants
  • Valoriser de nouveaux modes de production agro-écologiques

Nous sommes actuellement en train de réaliser un diagnostic : état des lieux de la production agricole et alimentaire locale, besoins alimentaires, atouts et contraintes du territoire. Il s’agit de bien identifier les champs d’actions possibles avec l’appui des acteurs du territoire, du producteur au consommateur pour construire un projet ambitieux !

Un Projet Alimentaire Territorial pour Gâtine-Racan !

→ Partagez vos idées ! Nous vous invitons à apporter votre regard, vos idées et exprimer vos attentes en remplissant le questionnaire ci-dessous :

https://forms.gle/AaHM1fjiLpjejvor7

Contact et information :

Christelle JACQUIN, coordinatrice Projet Alimentaire Territorial (PAT) : 07 84 41 71 45.

Ulysse MERCKLING-LARCHER, stagiaire Projet Alimentaire Territorial (PAT) : pat@gatine-racan.fr / 07 81 03 27 25.


LE PROJET ALIMENTAIRE TERRITORIAL, C’EST QUOI ?

Cliquer sur l’image pour l’agrandir.
https://agriculture.gouv.fr/comment-construire-son-projet-alimentaire-territorial
  • Qu’est-ce qu’un Projet Alimentaire Territorial ?

Un Projet Alimentaire Territorial, plus communément abrévié PAT est un outil mis en place par l’Etat en 2014 par le biais de la « Loi d’avenir pour l’agriculture, l’alimentation et la forêt ». Cet outil stratégique et opérationnel a pour objectif la mise en mouvement d’actions partenariales répondant à des enjeux sociaux, environnementaux, économiques, et de santé dans le domaine de l’alimentation. Le PAT est une reconnaissance délivrée par le Ministère de l’Agriculture.

  • Comment se fait un PAT ?

Un PAT se construit en concertation avec les acteurs du territoire et acteurs agissant sur le territoire en termes d’alimentation. Cette démarche collective se traduit par la constitution d’un comité de pilotage qui est une étape indispensable et constitutive d’un PAT. Le PAT se veut transversal par l’association d’acteurs divers qui travaillent ensemble afin d’assurer une coordination et un suivi de la démarche. Un PAT se décline en diverses étapes distinctes dont la première et indispensable est le « diagnostic territorial partagé ».

  • Pourquoi faire un PAT ?

Réaliser un PAT est une démarche volontaire et collective qui a vocation à relocaliser l’agriculture et l’alimentation dans les territoires en soutenant notamment l’installation d’agriculteurs, les circuits-courts, les produits locaux dans les cantines, l’accessibilité alimentaire, la gestion des déchets alimentaires ou encore l’éducation à l’alimentation. Le PAT souhaite faire de l’alimentation une thématique dont la maitrise incombe directement aux territoires, plus à même de cibler, comprendre et répondre aux besoins et ambitions présents sur le territoire en question. Faire un PAT revient donc à prendre conscience de l’alimentation sur son territoire et agir dessus.

  • Pourquoi la CCGCPR s’engage sur un PAT ?

La CCGCPR s’investit dans cette démarche en lien avec le Projet de Territoire afin de structurer l’économie agricole via le développement d’une agriculture et alimentation locale durable et de qualité rendu accessible à tous. La mise en œuvre d’un système alimentaire territorial justifie aussi de l’intérêt grandissant pour cette thématique de l’alimentation. Enfin, faire de l’alimentation l’affaire de tous via l’éducation, la réduction et gestion des déchets alimentaires, l’alimentation est aussi un objectif prioritaire.

  • Qui fait le PAT ?

Divers acteurs peuvent se lancer dans la réalisation d‘un PAT. Ceux-ci peuvent aussi bien aller de l’échelle d’une commune à celle de région en passant par le département, le pays, les communautés de communes voire les parcs naturels régionaux. Chacun de ces acteurs peut également mener, en association avec un partenaire choisi un PAT commun. Ces acteurs sont les « porteurs du projet » puisqu’à l’origine de celui-ci mais ils ne sont pas les seuls à décider ou agir dans le cadre du PAT, voulu transversal et coconstruit.