VOLAILLES ROCHE À SAINT PATERNE RACAN

Sébastien ROCHE, diplômé d’un DUT génie mécanique, a travaillé pendant 10 ans dans son domaine dans le privé avant de rejoindre l’exploitation familiale située à Saint-Paterne-Racan en 2011 afin de soutenir sa maman. Aurélien ROCHE, son frère, diplômé d’un BTSA analyse en biologie et biotechnologie a travaillé à l’INRA, sur les œufs et la digestion des volailles. En 2018, il décide de rejoindre son frère en terres saint-paternoises, permettant à leur maman de prendre sa retraite. Sébastien et Aurélien assurent ainsi la pérennité de l’exploitation familiale. Ils ont agrandi leur capacité d’élevage en reprenant une exploitation d’élevage à Saint-Pierre-de-Chevillé en février 2021.

Vous êtes fils d’agriculteurs. La reprise de l’exploitation était une évidence ?

Nos parents se sont installés en 1994 et nous avons toujours vécu en Touraine et à la ferme. Nous y pensions forcément, mais nous avons suivi notre voie et forgé notre expérience professionnelle avant que la question de l’installation et de la reprise de l’exploitation ne soit en question. En 2011, il nous a fallu prendre des décisions pour l’avenir de la ferme. Alors je (Sébastien) me suis installé, nous avons créé une société en 2012 avec ma maman. Aurélien lui a succédé en 2018, lui permettant de partir en retraite. Ce n’était pas une évidence, mais l’affaire fonctionnait, les produits étaient appréciés. Nous avions à cœur de pérenniser le travail de nos parents et il fallait être au moins deux associés. Cela correspondait aussi à nos envies de qualité de vie, de travailler pour nous et d’être indépendants. Alors nous l’avons fait !

Et ce n’est pas fini… en 2021, vous avez racheté une exploitation avicole à Saint-Pierre-de-Chevillé, pourquoi ?

Saint-Pierre-de-Chevillé était une bonne opportunité pour plusieurs raisons. C’était très proche de notre exploitation, à seulement 8 min, facilitant ainsi la gestion des deux sites. Et l’agrandissement nous permet de disposer de 5 ha de parc et de développer ainsi les rotations, d’être plus serein quant aux règles de biosécurité… Et la surface des bâtiments d’élevage étant plus importante, nous sommes à même d’assurer convenablement le confinement des volailles en cas de grippe aviaire. Cela nous a permis également de mécaniser certaines tâches qu’il n’était pas possible de mécaniser sur le site de Saint-Paterne, et ainsi de rendre le travail moins difficile pour nous et notre salarié.

Comment fonctionne votre élevage ?

Nous maitrisons toutes les étapes de développement de nos volailles. Nous choisissons nos races fermières, recevons les poussins d’accouveurs le jour de la naissance et les élevons pendant 150 à 180 jours. Nous avons différentes races de poulets fermiers (des moyens, des gros, des + fermes, des plus tendres) mais aussi des oies, chapons, poulardes, pintades et poules pondeuses. Les volailles sont nourries au blé et au maïs achetés chez un voisin céréalier, garanti sans OGM, et ont un libre accès aux parcs et aux bâtiments (hormis en période de confinement des volailles). Nous nous approvisionnons en paille également chez un voisin qui nous reprend le fumier pour ses champs !

Nous privilégions l’élevage de Saint-Paterne-Racan pour les poules pondeuses élevées en plein air avec notre outil de conditionnement des œufs aux normes européennes, et celui de Saint-Pierre-de-Chevillé à la volaille de chair. Nous produisons 250 poulets par semaine et jusqu’à 2 000 œufs par jour.

Vous ne disposez pas d’un label de qualité, pourquoi ?

Nous souhaitons choisir nos races, fermières et résistantes, maitriser l’alimentation et notre mode de production. Avoir un label, c’est également avoir un cahier des charges strict, moins de marges de manœuvre et risquer des sanctions. Notre cahier des charges à nous, c’est notre et votre assiette ! Grâce à la qualité fermière et à la résistance des volailles, nous n’utilisons pas non plus d’antibiotiques.

Où trouver vos produits ?

Nous commercialisons principalement nos produits en direct sur les marchés de la Métropole de Tours : Les Halles à Tours les mercredi et samedi, le Beffroi à Tours le jeudi, Saint-Cyr-sur-Loire le vendredi, la Vallée Violette à Joué-lès-Tours le samedi et Rabelais à Tours le dimanche. Une vente directe est également possible dans le bourg de Saint-Pierre-de-Chevillé le vendredi après-midi de 16h à 18h. Nous travaillons également avec des restaurateurs et des artisans des métiers de bouche.

Un dernier mot ?

Privilégiez la qualité et faites travailler les petits producteurs. Et bien sûr… Mangez du poulet !!!

Retrouvez Aurélien sur l’exploitation et Sébastien sur les marchés. Merci à vous deux de votre accueil, votre passion et votre dynamisme pour faire vivre l’agriculture, l’élevage et la qualité des produits sur le territoire de la Communauté de Communes !!!

Volailles Roches – Aurélien et Sébastien ROCHE

LA PASQUELERIE 37370 SAINT-PATERNE-RACAN

2 RUE DE LA CROIX LOUIS 72300 SAINT-PIERRE-DE-CHEVILLÉ

06 83 71 62 84 – volaillesroche@gmail.com

Retrouvez Volailles Roches dans le livret des producteurs de la Communauté de Communes !

Crédit photos : Service Economie-Tourisme